Articles

Programme Contrôlé d’Examen et de Résolution des Demandes (PRAC)

En 2008, les Services de citoyenneté et d’immigration des États-Unis (USCIS) ont institué le Programme contrôlé d’examen et de résolution des demandes (CARRP) pour signaler et traiter les cas d’immigration qui présentent des « problèmes de sécurité nationale » afin de « s’assurer que les prestations d’immigration ne sont pas accordées aux personnes et aux organisations qui constituent une menace pour la sécurité nationale. »Selon un rapport de l’American Civil Liberties Union, le CARRP cible de manière disproportionnée les musulmans et les immigrants des communautés arabe, Moyen-orientale, Sud-asiatique et musulmane. Un demandeur signalé dans le programme CARRP est effectivement mis sur liste noire de recevoir des prestations d’immigration.

Les candidats peuvent être référés au CARRP s’ils sont signalés comme un « terroriste connu ou présumé » par le FBI, ou peuvent être référés à n’importe quelle étape du processus de sélection et de sélection lors de la demande de prestations d’immigration. Dans un manuel de formation CARRP de 2009 obtenu par l’ACLU, les agents de l’USCIS sont invités à utiliser trois grandes catégories pour indiquer un risque potentiel pour la sécurité nationale: « emploi, formation ou affiliation gouvernementale », « Activités suspectes » et « Membres de la famille ou Proches associés. »Les agents de l’USCIS doivent suivre les instructions du FBI lorsqu’ils décident d’approuver, de refuser ou de maintenir indéfiniment chaque cas signalé sous CARRP.

En 2017, l’ACLU et ses associés ont intenté un recours collectif alléguant que le PRAC est illégal et inconstitutionnel.