Articles

Chewing-Gum Avant la Chirurgie En Toute sécurité: Rapport

 Photo de l'actualité: Chewing-Gum Avant la Chirurgie En toute sécurité: Rapport

DIMANCHE, Oct. 12, 2014 (HealthDay News) – Il est sûr de mâcher de la gomme pendant le jeûne avant la chirurgie, rapportent des chercheurs.

On dit généralement aux patients de ne pas manger ni boire avant la chirurgie pour prévenir les complications pendant qu’ils sont sous anesthésie, mais il n’était pas clair si la même chose était vraie pour le chewing-gum.

Cette nouvelle étude comprenait 67 patients ayant subi des procédures endoscopiques gastro-intestinales. Environ la moitié des patients ont été autorisés à mâcher de la gomme juste avant le début de la procédure, sans limite sur la quantité ou le type de gomme, ni sur la durée de la mastication. Les autres patients n’ont pas mâché de gomme.

Le volume de liquide dans l’estomac des patients qui mâchaient de la gomme avait augmenté de manière significative par rapport à ceux qui ne mâchaient pas de gomme. Mais il était toujours sûr d’administrer des sédatifs ou une anesthésie aux patients qui mâchaient de la gomme, selon l’étude qui sera présentée dimanche lors de la réunion annuelle de l’American Society of Anesthesiologists, à la Nouvelle-Orléans.

« L’effet du chewing-gum sur le jeûne a fait l’objet de débats, et les patients sans méfiance qui mâchent de la gomme avant la chirurgie peuvent faire face à l’annulation ou au retard de leur procédure », a déclaré l’auteur de l’étude, le Dr Basavana Goudra, professeur adjoint d’anesthésiologie clinique et de soins intensifs à l’École de médecine Perelman de l’Université de Pennsylvanie, dans un communiqué de presse de la société.

« Nous avons constaté que bien que le chewing-gum avant la chirurgie augmente la production de salive et donc le volume de liquides de l’estomac, cela n’affecte pas le niveau d’acidité de l’estomac d’une manière qui augmenterait le risque de complications », a déclaré Goudra.

Selon le communiqué de presse, l’interdiction de manger et de boire avant l’anesthésie réduit le risque d’aspiration pulmonaire – une complication grave dans laquelle le contenu de l’estomac est tiré dans les voies respiratoires pendant la respiration. En règle générale, le chewing-gum n’est pas autorisé avant la chirurgie.

« Bien que nous n’encouragerions pas activement la mastication de gomme chez les patients se présentant pour des procédures impliquant une anesthésie, en l’absence d’autres facteurs de risque d’aspiration, les patients qui mâchent de la gomme par inadvertance ne devraient pas faire face à l’annulation ou au retard d’une chirurgie ou d’une procédure sous anesthésie », a déclaré Goudra.

Les recherches présentées lors de réunions médicales doivent être considérées comme préliminaires jusqu’à leur publication dans une revue à comité de lecture.

Robert Robert Preidt