Articles

Carmen Mondragón (Nahui Olin)

La célèbre mannequin, peintre et poète mexicaine Nahui Olin est née Carmen Mondragón le 8 juillet 1893, au milieu des répliques continues de la Révolution mexicaine et de la crise culturelle qui a coïncidé. Alors que la femme qu’elle et d’autres immortaliseront en photographie et en peinture sera plus tard qualifiée d’érotique, sensuelle, révolutionnaire et anticonformiste, elle était déjà rebelle et très curieuse enfant. Son éducation en France s’étendant sur 8 ans a nourri son esprit vif et intelligent. Sa beauté, même dans son enfance et son adolescence, a également attiré beaucoup d’attention – ces yeux verts perçants incomparables sont devenus le symbole de sa mystique, même en tant que fille. Ces yeux continueront d’inspirer les peintres et les photographes de nombreuses années plus tard…..Shorty se séparant de son mari, Carmen a rencontré le peintre Dr Atl lors d’une fête. Initialement nommée Gerardo Murillo, l’artiste a pris le nom d’origine nahuatl et a baptisé Carmen avec son nouveau nom de Nahui Olin, un nom aztèque lié à la force du soleil derrière le rythme cyclique des cieux. Immédiatement après leur rencontre, le Dr. Atl et Carmen sont tombés dans une histoire d’amour ardente et dévorante qui a continuellement enfreint les normes de la société. Il avait 20 ans de plus qu’elle…….Alors qu’Olin s’entoure de peintres prolifiques, elle conserve son propre style de peinture. Son style est parfois appelé peinture naïve, pour ses larges coups de pinceau, ses couleurs vives et ses représentations de la vie communautaire mexicaine typique. Mais comme Frida Kahlo, l’autoportrait était un moyen essentiel pour Olin d’enquêter et de cimenter son identité. C’était peut-être sa façon de solidifier une vie qui, à bien d’autres égards, se désintégrait…. la peinture était un moyen pour Olin d’ancrer le monde extérieur à elle-même: comme le sourcil de Frida, Nahui lui superposait ses énormes yeux subjects.As Nahui Olin a vieilli, elle a passé plus de temps immergée dans ses fantasmes et semblait perdre la tête aux observateurs… http://faculty.hope.edu/andre/artistPages/olin_bio.html