Articles

Carl Hovland: Biographie et Recherche sur la communication persuasive

Dans cet article, nous allons parler de Carl Hovland, un brillant psychologue expérimental qui ne s’est concentré sur aucun sous-domaine psychologique spécifique. Cependant, ses recherches sont à la base de nombreux modèles de psychologie sociale, expérimentale et cognitive. Carl Hovland a été l’un des psychologues les plus influents du 20ème siècle.

Il a consacré sa carrière professionnelle à l’étude de la persuasion, de la dynamique de groupe, de la communication et de la pensée. Il a étudié à l’Université de Yale et a également travaillé sur des projets très importants pour l’armée américaine et la Fondation Rockefeller.

En outre, il fonde le célèbre Groupe de Yale et réalise les premières études sur la communication persuasive.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Carl Hovland a étudié la motivation et le changement d’attitude des soldats, alors qu’il travaillait pour le département de la Défense des États-Unis.

 Deux soldats.

La vie de Carl Hovland

Né en 1912, le jeune Hovland était un enfant intelligent et introverti qui avait des problèmes de socialisation avec ses camarades de classe. Cependant, ses professeurs l’ont décrit comme un étudiant brillant et timide qui vivait dans un monde de rêve.

Il a étudié les mathématiques, la biologie, la physique et la psychologie expérimentale à l’Université Northwestern. Par la suite, il a obtenu son doctorat à l’Université de Yale. Là, il a réussi à rencontrer de nombreux psychologues pertinents de l’époque qui l’ont grandement influencé. L’un de ces psychologues était Clark L. Hull, qui devint plus tard son mentor et collègue.

Au cours de ses études de doctorat, il a publié six articles académiques. Une fois ses études terminées, il a enseigné à Yale pour le reste de sa carrière professionnelle. Le groupe de recherche The Yale Group est né grâce à son travail.

Hovland s’est marié en 1938 et a formé sa propre famille. La Seconde Guerre mondiale interrompt ses recherches à Yale alors que le département de la Défense des États-Unis le contacte pour étudier les effets de la propagande et des films sur l’entraînement des soldats.

L’objectif de cette campagne était de motiver les soldats qui combattaient contre les troupes japonaises, étant donné que la propagande précédente s’est avérée inefficace et contre-productive.

Après la guerre, Hovland retourne à Yale, où il devient président du département de psychologie. À l’âge de 39 ans, il a été élu président de l’American Psychological Association (APA). Après que sa femme soit tombée malade et soit décédée, Carl Hovland est décédé prématurément à l’âge de 49 ans des suites d’un cancer.

Recherche de Hovland

Pendant qu’il travaillait avec Clark L. Hull, les deux chercheurs ont conçu une série d’études pour évaluer l’apprentissage de la mémoire et l’intégration psychologique du langage à travers des équations mathématiques. Plus tard, Hovland s’est intéressé à d’autres aspects tels que la communication.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, pendant la Seconde Guerre mondiale, le Département de la Défense des États-Unis l’a recruté pour superviser les programmes de formation de motivation des soldats. Il a analysé la résistance des gens à changer d’opinion et a développé des méthodes pour surmonter cela.

Ses résultats étaient divers. Cependant, il convient de noter que Hovland et son équipe ont réussi à réfuter la théorie nazie sur l’efficacité de la présentation unilatérale d’informations. Cette théorie prétendait qu’une communication persuasive réussie ne doit présenter qu’un seul côté d’un argument. Cependant, les recherches de Carl Hovland l’ont contredite.

Après la guerre et à son retour à Yale, il a concentré ses recherches sur la communication sociale. Il a également organisé un programme de recherche avec la Fondation Rockefeller sur le changement d’attitude à travers une présentation d’informations spécifiques.

 Deux profils de tête avec des dessins d'esprit représentant les théories de Carl Hovland.

L’héritage de Carl Hovland

Hovland a ensuite étendu ses études aux domaines de la résolution de problèmes, de la communication, du changement d’opinion et du jugement social. De nombreux experts affirment qu’il était l’expert qui a le plus contribué à la communication sociale, un domaine que personne ne se souciait de la recherche.

Il a étudié tous les éléments qui affectent la communication, et ses recherches se sont concentrées sur l’influence de toutes ses variables. Il a identifié les différentes étapes d’une communication efficace axée sur l’attitude: exposition au message, attention, compréhension, acceptation et rétention.

Hovland a également travaillé sur les différentes circonstances de l’environnement du message, telles que la crédibilité du communicateur, la nature du message et la disposition du destinataire à entendre le message. En 1953, il a publié son travail sur la communication massive, la Communication et la Persuasion: Études psychologiques du changement d’opinion, dans lequel il examine ses principales conclusions et analyses dans les processus de persuasion.

Enfin, Carl Hovland a révolutionné les études liées à la communication et à la persuasion. Ses recherches sont toujours d’actualité aujourd’hui et ont définitivement ouvert la voie à des études ultérieures.